bandeau-Concerts
Latifa Echakhch | Rencontre

Dans le cadre de la TRIENNALE 2011 pour l’art contemporain / Label’art et de son exposition à la Fondation Louis Moret, Latifa Echakhch commente les étapes significatives de son travail de plasticienne.

Vodovset | Musique

Avec Irina Kalina Goudeva, voix et contrebasse
George Vassilev, guitare
Christophe Fellay, batterie
Ejnar Kanding, électroniques interactives

Organisation
Sylvie Arlettaz Jori pour les Jeunesses Musicales de Martigny

En langue bulgare, «Vodosvet» signifie «bénédiction» et symbolise les rituels de purification par l’eau. Irina Kalina Goudeva, contrebassiste et chanteuse ainsi que George Vassilev, guitariste, sont tous deux Bulgares. Suivant une démarche identitaire et introspective, ils se sont inspirés des rythmes et des mélodies traditionnels de leur folklore pour évoquer les vertus thérapeutiques de l’eau, source de vie, d’énergie et de pureté.

Dans cette performance, ils se sont associés au batteur valaisan Christophe Fellay et au compositeur et «electronic-performer» danois Ejnar Kanding. A quatre, ils ont conçu un spectacle original mêlant des éléments théâtraux, chorégraphiques, électroniques, audiovisuels et musicaux. Une alchimie se crée entre les instruments, les images et la voix, évoquant les flux de l’eau, les vibrations de la lumière et les rêves.

Dans sa conception, la musique créée relève de l’esthétique contemporaine et expérimentale, mais elle reste toujours ancrée dans la musique classique et le jazz dont sont issus ces quatre musiciens de grand talent.

Plein tarif: 20.- | Membres JM 15.- | Étudiants et apprentis 10.-
Renseignements et réservations: 027 722 23 47

Beatrice Berrut et Camille Thomas | Musique

Organisation
Jeunesses Musicales de Martigny

Programme
Ludwig van Beethoven: 7 Variations sur «Bei Männern, welche Liebe fühlen»
Ludwig van Beethoven: Troisième sonate pour violoncelle et piano en la majeur

– Entracte –

Sergei Prokofiev: Sonate pour violoncelle et piano, op.119
Astor Piazzolla: Le Grand Tango

Beatrice Berrut, piano
Beatrice Berrut est née à Genève en 1985 et a grandi dans le Chablais valaisan. Elle commence le piano à l’âge de 9 ans, et étudie auprès de Pierre Goy au Conservatoire de Lausanne, puis à Zurich avec Esther Yellin (Fondation Heinrich Neuhaus). Elle est actuellement basée à Berlin, où elle suit l’enseignement de Galina Iwanzowa à la Hochschule für Musik «Hanns Eisler».

Lauréate de plusieurs prix (Société des Arts de Genève, 2006; Eurovision 2002; Prix Bach du Concours International de piano de Wiesbaden en 2009), elle publie un premier CD en 2003, sous label AMIE (Schumann, Beethoven, Liszt). Elle a également donné de nombreux concerts à travers l’Europe et l’Amérique Centrale, dans des salles et des festivals prestigieux (Konzerthaus de Berlin, Académie Chopin de Varsovie, Festival des Sommets du Classique de Crans Montana, Festival International de Sion, Festival des Serres d’Auteuil à Paris). Régulièrement appelée à jouer comme soliste lors d’occasions prestigieuses, en récital comme avec de nombreux ensembles tels que l’Orchestre de la Suisse Italienne, la Kammerphilharmonie de Berlin, le Quatuor Terpsycordes, Vivian Hagner, des membres du Deutsches Symphonie Orchester ou de l’Orchestre de la Radio Bavaroise. Elle a enregistré de nombreuses émissions pour les radios et télévisions suisses et allemandes.

Plus d’informations

Camille Thomas, violoncelle
Nommée Révélation Classique de l’Adami 2010 et lauréate de la Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation, la violoncelliste franco-belge Camille Thomas est née à Paris en 1988. Elle se perfectionne actuellement dans la classe de Frans Helmerson à la Hochschule für Musik de Cologne, après avoir été l’élève de Marcel Bardon et de Philippe Muller à Paris, puis de Stephan Forck à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin. Participant à de nombreuses master classes, Camille a bénéficié des conseils de plusieurs grands maîtres, parmi lesquels Anner Bylsma, David Geringas, Steven Isserlis, Wolfgang Boettcher, Natalia Shakovskaya, Ralph Kirschbaum, Ivan Monighetti et Boris Baraz.

Camille est lauréate de plusieurs prix (concours Léopold Bellan, Paris; concours européen Edmond Baert, Bruxelles, 2007; 7e concours international Antonio Janigro, Croatie, 2008; prix spécial des Jeunesses musicales croates, 2008; bourse de la Yamaha Music Foundation of Europe, 2010; etc.). Elle a joué dans de nombreux pays d’Europe et dans des salles prestigieuses (Konzerthaus et Curt Sachs Saal de la Philarmonie de Berlin, Radio France, Sorbonne, Théâtre Marigny, Palacio de Festivales de Cantabria, Chapelle Saint-Frambourg de la Fondation Cziffra…). Elle est invitée à se produire dans différents festivals renommés (Encuentro de Musica de Santander, Festival Pablo Casals de Prades, «Open Chamber Music» de Prussia Cove, Amsterdam Cello Biennale…). Elle a joué en soliste avec la philharmonie de Baden-Baden sous la direction de Pavel Baleff et avec l’orchestre Cappella Academica de Berlin, sous la direction de Kristiina Poska.

Plus d’informations

Entrée: 20.- | Membres JM 15.- | Etudiants et apprentis 10.-

Alessio Nebiolo | Musique

Le récital « Novecento », proposé par Alessio Nebiolo, traduit au mieux les intérêts musicaux de ce guitariste. Il cherche d’une part à proposer une interprétation des pièces majeures du XXe siècle, mais également à enrichir son répertoire d’œuvres délaissées ou inédites.

Ainsi, aux joyaux du XXe siècles composés par Britten, Ginastera et Bogdanovic, se mêlent : une Suite bolivienne, issue de la collection publiée par le guitariste et chercheur bolivien Fernando Arduz Ruiz, ainsi qu’une sélection d’œuvres d’Ettore Carosio. A noter que la redécouverte du travail de ce compositeur et mandoliniste turinois dans le contexte de la Belle Epoque en Italie, est au cœur d’un vaste projet de recherche auquel Alessio Nebiolo participe activement. La Suite Bolivienne, quant à elle, a été glissée dans une valise par le musicien, au retour de sa tournée sud-américaine en 2009.

Ce programme de récital met évidemment en lumière l’originalité de sa démarche de musicien, mais illustre surtout à merveille la richesse et la variété du répertoire composé pour la guitare au siècle dernier.

Programme

Jazz Sonata
Dusan Bogdanovic

Nocturnal after John Dowland op. 70
Benjamin Britten

———- O ———-

Suite de la Belle Epoque
Bucaneve
Nostalgie Alessandrine
Alice
Bavaria
Sorrisetti infantili
Ettore Carosio

Niña Camba
Celia
Rojo, Amarillo y Verde

Arrangements Fernando Arduz Ruiz (Bolivie)

Sonata op. 43
Esordio
Scherzo
Canto
Finale
Alberto Ginastera

Alessio Nebiolo
Né à Alessandria (Italie) le 12 décembre 1976, Alessio Nebiolo commence ses études musicales sous la direction du professeur Gianpiero Biello à Asti. Il poursuit avec Guido Margaria au Conservatoire ‘ A .Vivaldi ‘ de Alessandria ou il obtient un diplôme avec ‘’distinction’’. Il s’est perfectionné auprès de professeurs tels que Stefano Grondona, Guido Margaria, Betho Davezac, Dusan Bogdanovic. En 2003 il obtient le Diplôme de Virtuosité avec la mention « Félicitations du Jury«  au Conservatoire de Lausanne sous la conduite du guitariste brésilien Dagoberto Linhares. Il a ensuite été sélectionné pour terminer sa formation avec un Diplôme de Soliste (avec orchestre), qu’il obtient en 2005 avec les « Félicitations du Jury«  et le prix pour le meilleur diplôme de soliste.

Il est déjà lauréat de plusieurs concours dont le ‘Concours Max Jost’ de Lausanne, pour le meilleure soliste de l’année, tous instruments confondus, ‘Concours Città di Varenna’ (1er prix), le ‘Concours International des Jeunes Concertistes’ de Rome (1er prix), le ‘Concours Verdi’ de Rome (1er prix), le ‘Concours International S.Salmaso’ de Viareggio (2ème prix, 1er non assigné), le Concours du Festival International de Siracusa (3ème prix,1er non assigné ), le ‘Concours International Franz Schubert’ (2ème prix, 1er non assigné), le ‘Concours G. Rospigliosi’ de Pistoia (3ème prix), Concours International de Chamonix (France, 1er prix). Il a été sélectionné un des trois « meilleurs diplômés de 1999 » parmi les diplômés des tous les conservatoires italiens (tous instruments confondus) en gagnant l’engagement à plusieurs récitals.

Depuis ses débuts au ‘Palazzo Ottolenghi’ (Asti) en 1995, Alessio Nebiolo mène une carrière internationale en se produisant comme soliste à travers le monde. Il a donné plusieurs récitals dans la grande partie des régions d’Italie et a été invité par des festivals tels que le «Festival Internazionale di Siracusa», «Rossini Opera Festival» (Pesaro), «Festival Galuppi» (Venise), «Europa Musica» (Florence), «Verbania Musica Festival». Il a donné des récitals en France, à Versailles et Chevreuse, pour la ‘Fondation de Coubertin’, à Annecy en occasion du «Festival International du Cinéma», à Arles pour le prestigieux «Trophée International de la Musique», à Cannes et en Normandie pour le «Festival de l’Orne» et en tournée avec l’ «Orchestre Syphonique du Mont Blanc».

Il a aussi joué en tant que soliste et en formation de musique de chambre à la ‘Fundaçao Casa de Mateus’ de Vila Real au Portugal et dans plusieurs villes de ce pays, telles que Figueira da Foz, Porto, Iles Açores, invité par des Festivals tels que « III Encontros Internacionais de Musica de Maiorca », « XV Festival Internacional de Musica dos Açores» . Il est aussi demandé en Suisse par d’importants festivals tels que le « Festival de Lucerne », les « Sommets Musicaux de Gstaad », « Musik an der ETH » de Zürich, la «Saison de concerts du Grand Lancy» à Genève, la «Tribune des Jeunes Musiciens» d’Espace2, et les «Sommets du Classique de Montana».

Il collabore avec le «Grand Thêatre de Genève» et l’Orchestre de la Suisse Romande. En Allemagne, il s’est produit en concert à Münich, Augsburg, Wolfsburg, Hambourg, Kiel et Speyer. Il a été invité à jouer à l’auditoire national d’Andorre ainsi que pour la télévision nationale de ce pays. En Suède, il a été invité par l’Institut Culturel Italien, à Stockhom, pour la première exécution d’une oeuvre contemporaine qui lui a été dédiée. Il a effectué une tournée en Roumanie avec l’orchestre Philharmonie Marea Neagra pour l’exécution du Concierto de Aranjuez dans plusieurs villes du pays. Il a également interprété ce concerto à la salle Paderewski de Lausanne avec l’orchestre Sinfonietta, à Rome avec la «Nova Amadeus Chamber Orchestra» et à Genève (au Conservatoire de Musique).

En 2007, il réalise une longue tournée en Asie, se produisant en Inde, en Indonésie et au Sri Lanka ; 11 concerts et masterclass dans les salles les plus prestigieuses, telles que Erasmus Huisde Jakarta, Auditorium du CCF de Bandung, Habitat Center de Delhi, Calcutta School fo Music, Kala Academy Hall, Goa, Russian Cultural Center Colombo, etc. En novembre 2007, il réalise un tour de récitals aux Etas Unis en jouant dans plusieurs villes, telles que Philadelphia, Baltimore, Ann Arbor, Dayton. En 2009 il réalise un tour de concerts comme interprète du Romacero Gitano composé par Mario Castelnuovo Tedesco avec le chœur de l’Orchestre Synphonique du Mont Blanc. Pendant la même année, il effectue une tournée en Amérique du Sud qui passe par l’Uruguay, le Paraguay et la Bolivie, où il se produit en tant que soliste et en donnant des masterclass. Il y interprète également le Concierto de Aranjuez. En 2010, en collaboration avec la Fondation « Les Instruments de la Paix » et le Conservatoire de Musique de Genève, il se rend en Palestine et en Israël pour une série de masterclass et de concerts.

Il a enregistré pour la télévision française TF1, la télévision Suisse Romande TSR1, Léman Bleu, Radio3 en Italie et pour la Télévision Nationale Bolivienne. La Radio Nationale Suisse Espace2, DRS2, a diffusé en directe nationale le récital donné par Alessio Nebiolo au «Festival de Lucerne» ainsi que le concert du Lausanne Guitar Trio donné au Studio Ansermet de Genève. Il a eu plusieurs occasions de jouer en duo, trio, quatuor et octuor de guitares et de collaborer avec différents quatuors à cordes italiens et suisses comme le « Quatuor Rieckoff », formé par les premiers pupitres de l’Orchestre de La Suisse Romande. Depuis le 2001, il fait parti du « Lausanne Guitar Trio » et depuis 2003, il joue en duo avec l’accordéoniste Nadio Marenco.

Alessio Nebiolo est professeur de guitare au Conservatoire de Musique de Genève et donne des masterclass en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

Deux en harpe | Musique

Oeuvres de Granados, Ravel, Gershwin…

Celine Gay des Combes, harpe
Céline Gay des Combes commence la harpe à l’âge de 10 ans chez Isabelle Martin-Achard au Conservatoire Populaire de Genève où elle obtient le certificat avec félicitations du jury et le prix du Conseil d’Etat de Genève en 1999. La même année, elle gagne le 1er prix du Concours Suisse pour les Jeunes Musiciens. De 1999 à 2008, elle étudie au Conservatoire de Lausanne dans la classe de Chantal Mathieu-Balavoine, où elle obtient un Diplôme d’Enseignement, un Diplôme de Concert avec les félicitations du jury ainsi qu’un Diplôme de Soliste en 2008. Depuis 2010, elle se perfectionne à Paris auprès de Marielle Nordmann.

Lauréate du 1er Concours International de Moscou en hommage à Vera Dulova en 2000, Céline reçoit en 2004 la bourse décernée par la Fondation Marescotti et en 2005, elle est finaliste au Concours International de harpe de la Cité des Arts à Paris. Elle gagne en 2008 le 2ème prix au 28ème Concours National pour Trio Instrumental — Prix Géraldine Whittaker avec son trio «Cordes ô Vent» pour flûte (Sandra Latour), alto (Yuko Shimizu-Amoyal) et harpe. Passionnée par la musique de chambre, elle crée, outre ledit trio «Cordes ô Vent», plusieurs ensembles aux couleurs et saveurs particulières: le duo de harpes «Deux en Harpe», le «Duo Harpian» avec la pianiste Julia Froschammer, le «Duo Satellite» pour clarinette (et clarinette basse) et harpe ou encore le duo avec l’altiste Yuko Shimizu-Amoyal. Elle participe également de manière ponctuelle à des projets orchestraux, ainsi qu’à divers projets pédagogiques. Elle enseigne dans le cadre de l’Institut de Ribaupierre à Lausanne et du Conservatroie de l’Ouest Vaudois à Morges.

Plus d’informations

Lindsay Buffington, harpe
Lindsay Buffington est née en 1985 à Baltimore, dans le Maryland aux Etats-Unis. Elle débute auprès d’Elaine Bryant puis entre, en 2003, dans la classe de Rebecca Anstine Smith à l’Ecole de Musique à l’University of Maryland. Elle y obtient en 2007 un Bachelor of Music. De 2005 à 2007, puis dès 2008, elle poursuit ses études au sein de la classe de Chantal Mathieu-Balavoine à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (Suisse), et obtient son diplôme de master en juin 2010, avec les félicitations du jury. Elle est membre fondateur du Quintette Intercontinental, formé de cinq jeunes musiciennes venant de France, Australie, Argentine, Etats-Unis et Taiwan. Elle se produit régulièrement en concert avec ses ensembles, en Suisse comme à l’étranger.

Le Duo «Deux en harpe»
Lindsay Buffington et Céline Gay créent en juin 2008 le duo de harpes «Deux En Harpe», petit pont jeté entre l’Amérique et la Suisse. En juillet 2009, elles se produisent en direct de la Radio de la Suisse Romande Espace 2, puis, durant le même été, elles sont amenées à faire une tournée de concerts aux Etats-Unis, où elles jouent notamment, à l’«Arts Club» de Washington, à l’«An die Musik» de Baltimore dans le Maryland ou à la «Bargemusic» de Brooklyn à New-York. Outre les concerts prévus en Suisse, l’année à venir s’annonce riche en projets, avec notamment leur premier enregistrement discographique ainsi qu’une tournée en France, les conduisant à jouer «Aux Samedis Musicaux» de Prades.

Entrée: 20.- | Membres JM 15.- | Etudiants et apprentis 10.-