Exposition 21 ans de la Fondation Louis Moret

FLM_21ans_accrochage_expo_2006_1

De gauche à droite, les plexiglass de Marie-Thérèse Vacossin, une grille d’Aurélie
Nemours, un Pi Piquant de François Morellet, Jean Nazelle et deux gravures jaunes, une Impression dermographique d’Aline Ribière et deux Phytogrammes de Robert Hofer.

 

FLM_21ans_accrochage_expo_2006_2

De gauche à droite, Pierre Chevalley qui nous a quittés en mai 2006, Carmen Perrin, Mireille Gros, Anne Peverelli autour de George Baselitz. Dans l’angle, des sculptures de Christiane Dubois.

 

FLM_21ans_accrochage_expo_2006_3

Au centre de toutes les directions, Vacuité de Gianfreddo Camesi, à droite Amo e Odio de Mariapia Borgnini et au sol, une hâche tribale proposée par John Lippens sous le titre Collective!

 

FLM_21ans_accrochage_expo_2006_4

Près du jardin des encres d’Ivo Vonlanthen, une huile rouge de Peter Stein, deux collages et Finestra de Gianfreddo Camesi, et une suite de Sophie Bouvier Ausländer. A droite quatre toiles de Mireille Gros.

Fondation Louis Moret, 21 ans | Le tournage

A l’occasion de l’exposition collective qui retraçait la décennie 1997-2006, Bruno Joly a fait le portrait de la Fondation et de cette exposition collective. Ici sur le tournage.

FLM_21ans_tournage_2006

Accrochage 2006, rétrospective 1997-2006

FLM_21ans_accrochage_expo_2006

Le 4 novembre 2006, la Fondation Louis Moret a fêté ses 21 ans et les 10 ans de direction de Marie-Fabienne Aymon.
L’évènement: une exposition collective à laquelle furent invités les 36 artistes de la décennie, une édition de 7 gravures dans un portefeuille intitulé Le jardin de Louis… et un film (réalisation de Bruno Joly pour Canal 9) qui raconte l’histoire du lieu, documente cette exposition… et son accrochage complexe! Ici, on essaie François Morellet à côté d’Aurélie Nemours.

Peter Stein à l’atelier, Berne

Peter_Stein_atelier_2005

La peinture de Peter Stein est un champ de couleur – rouge, blanc, bleu – parcouru d’ombres infimes qui froissent les surfaces. En 2002, ses toiles blanches avaient fait palpiter silencieusement les murs de la FLM.

Jean Mauboulès à l’atelier, Bellach

Jean_Mauboules_atelier_2005

Jean Mauboulès est avant tout sculpteur. La dernière année de sa direction à la FLM, en 1996, Tina Fellay avait organisé une exposition de Mauboulès. En 2004, nous présentions une série inédite de dessins sur papier. Ou comment le sculpteur « construit » peut cacher une sensibilité à l’organique. Lors de la rétrospective 1997-2006, nous revenons à la sculpture, au métal et au verre.

 

Irène Wydler à l’atelier, Lucerne

Irene_Wydler_atelier_2005

Irène Wydler a exposé à la FLM en 1997 des dessins au graphite splendides, des gravures étonnantes, métamorphoses graphiques du végétal à l’architecture. Elle est revenue ici en 2003.

 

Mariapia Borgnini à l’atelier, Lugano

Mariapia_Borgnini_atelier_2005

En 2000, Mariapia Borgnini déclinait ici les polarités et les cycles Tra il giorno e la notte, du noir à la lumière. Son travail s’appuie sur le langage et confronte les extrémités du registre de la perception. Pour l’exposition des 21 ans, on choisira Amo e Odio

Ivo Vonlanthen à l’atelier, Fribourg

Ivo_Vonlanthen_atelier_2005

Ivo Vonlanthen a exposé ici en 2001 et en 2005. En silence et en solitaire, il répond aux pulsations du végétal. A l’encre il suit des tracés herbeux, à l’huile il griffe la couleur dans la pâte. Son atelier est un laboratoire poétique de croissance.

Bruno Joly

Bruno_Joly_realisateur_2005

Bruno Joly est réalisateur pour la télévision. Ensemble, nous avons tourné plus de trente portraits d’artistes pour les séries Realartishow et 16:9 (Canal9). Certains films documentaient l’une ou l’autre exposition présentée à la Fondation; un moyen de connaissance très précieux pour entrer dans le travail, le propos, et aussi l’atelier de l’artiste.

 

Popol Lavanchy

Concert_Popol_Lavanchy_2006

Les concerts ont souvent lieu durant les expositions. Ici, Popol Lavanchy répète, avec la chanteuse Stéphanie Riondel et Jocelyne Rudasigwa, la musique de son spectacle, Hommage à Omar Khayyàm. Derrière, une toile d’Anne Peverelli.

Anne Peverelli

Anne_Peverelli_expo_2006

Anne Peverelli au cordeau. Deux expositions personnelles – 2002 et 2006 – et la collective Ventcoulis..papiers ont scellé notre complicité. Radicalité, absence d’effets, un travail aux vibrations « à long terme », simple et exigeant.

Anne Peverelli à l’atelier, Lausanne

Anne_Peverelli_atelier_2006

L’atelier d’Anne est le repère des points en suspension, des lignes livrées à elles-mêmes, des petits rien habités qui persistent à vous nourrir.

 

Pierre Chevalley à l’atelier, Yverdon

Pierre_Chevalley_atelier_2005

Au printemps, Pierre Chevalley présentait ici sa dernière exposition. Il a  disparu peu de jours après le vernissage, sans avoir pu y assister. Quelques semaines plus tôt, nous tournions dans son atelier un film dans lequel il parle de son travail, de cette exposition qu’il n’aura pas vue. C’est triste, mais beau et digne de voir partir un peintre « les pinceaux à la main ».