L’Été dernier

Ariane Epars, plasticienne connue pour ses interventions intégrées à l’architecture et au bâti, réalise une installation inédite dans laquelle les images, pour la première fois, se retrouvent se retrouvent au centre du propos. L’été dernier est une frise composée de 298 photographies prises entre 2007 et 2017, autant de notes visuelles jusqu’alors cachées, qui donnent à voir ce qui nourrit la réflexion et le regard sensible et curieux de l’artiste.

Détails