Avalanche

Si la cartographie représente le monde en deux dimensions, rejoignant ainsi le caractère propre à la peinture, elle permet de penser l’espace en relief. Mais peindre sur une carte, c’est la priver de sa fonctionnalité en masquant les indices qui permettent son déchiffrement. Comme après une Avalanche qui aurait recouvert ce territoire en en modifiant les repères, Sophie Bouvier Ausländer s’applique à dégager les signes enfouis sous la peinture, s’appropriant ainsi symboliquement une forme de reconstruction du monde.

Détails